Accueil»Capsules»La déshydratation

Capsules santé

LA DéSHYDRATATION

Dominique Langlais

 

La déshydratation

La déshydratation est un phénomène fréquent chez les sportifs. Elle peut causer des étourdissements, une grande fatigue, de la difficulté à se concentrer et à récupérer, et à l’extrême, des crampes musculaires ou des blessures. Elle survient lorsque la perte d’eau est supérieure à l’apport. Nous savons que notre corps est constitué à environ 70% d’eau et qu’une perte de ce liquide d’environ 2% peut affecter les fonctions cognitives et les performances sportives.

Il faut tout de même garder à l’esprit que la science de l’hydratation dans le sport n’en est pas une exacte puisque les besoins en eau sont propres au corps et au métabolisme de chacun. Tentons tout de même de départager le vrai du faux.

Déterminer nos besoins… pas si facile

Les besoins en liquide durant une activité physique sont très variables. Plusieurs facteurs sont à considérer :

  • conditions atmosphériques
  • intensité du sport pratiqué
  • durée de l’exercice
  • tolérance à la chaleur
  • surface corporelle
  • forme physique générale
  • la génétique

Le taux de sudation varie tellement d’une personne à l’autre qu’il se chiffre entre 300 ml et 2400 ml par heure.

La perception des gens est que la sensation de soif est un indicatif  suffisant pour détecter les besoins en liquide durant la pratique sportive. Or, les études menées sur les sujets n’ont pas donné de résultats concluants. Entre autres,  parce qu’en activité physique, le corps n’envoie pas toujours de signaux de soif proportionnels aux besoins réels. Et quand il le fait, ces signaux ne sont pas nécessairement perçus en temps opportun.

 Quelques pistes de réflexion

  • La couleur de l’urine est aussi un excellent indicateur du niveau d’hydratation. Plus l’urine est claire et abondante, plus  l’hydratation est optimale et adaptée à la pratique d’un sport;
  • Les besoins en eau sont généralement proportionnels au poids d’un individu. Il est donc possible qu’ils soient légèrement supérieurs chez les hommes que chez les femmes.
  • L’expérience du sportif et sa tolérance personnelle font aussi varier les besoins en eau. 
  • Répartir judicieusement ce que vous ingérez pendant votre activité.
  • Pour les plus scientifiques, voici une formule mathématique qui peut vous aider à calculer la quantité d’eau à boire à l’heure: (Poids de départ (Kg) – Poids au retour (Kg) + eau consommée (Litres)) ÷ Temps total de l’exercice (Heure)

Dominique Langlais est un enseignant de biologie humaine depuis 2001.  Il détient un baccalauréat en Sciences de l’éducation profil Biologie-Chimie de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Il œuvre dans le domaine de l’activité physique à la Sporthèque depuis 2008 à titre d’instructeur de spinning, conférencier pour le programme de perte de poids et chroniqueur web. Il est passionné par la transmission de connaissances biologiques menant à de saines habitudes de vie.

Pour plus d'informations sur les cours de spinning, cliquez ici.

Ajouter un commentaire

losange.gif
SSL
© 2017, La Sporthèque
Simple Commerce