Capsules santé

ON A TESTé LE JEûNE INTERMITTENT!

Guillaume Trottier


Témoignage - On a testé le jeûne intermittent 

Olivier, le coordonnateur du secteur aquatique ici à la Sporthèque, s’est lancé un défi il y a de ça deux mois. Le jeûne intermittent. Au départ, le défi s’avérait à être une expérience qui devait durer quelques mois.
 
Aujourd’hui, Olivier considère sérieusement adopter ce mode de vie pour les années à venir ! Je me suis assis avec lui pour d’abord bien comprendre ce qu’est le jeûne intermittent et ensuite discuter avec lui des changements qu’il a pu observer chez lui, autant du côté physique que mental.

 

Le jeûne intermittent, c’est quoi ?

Le jeûne intermittent ou « intermittent fasting » est de plus en plus populaire, notamment chez les gens qui veulent perdre du poids. Cependant, ce type de régime ne fait pas l’unanimité chez les professionnels de la santé où les avis sont divisés sur les effets bénéfiques possibles. Alors que certains experts croient que cette méthode peut réellement aider les gens ayant un surplus de poids à en perdre, d’autre disent que le jeûne intermittent peut mener à entretenir une relation malsaine avec la nourriture.
 
À la base, un jeûne c’est quand une personne ne mange rien pendant une période prolongée. Il existe en revanche différents types de jeûne intermittent qui peuvent être pratiqués. Certaines personnes ne mangeront pas pendant un nombre d’heures fixes par jour alors que d’autres ne mangeront pas pendant un ou deux jours par semaine. Par exemple, une personne va manger normalement le lundi ensuite ne rien manger du tout le mardi pour ensuite manger normalement à nouveau le mercredi, ce qu’on appelle « jeûne alternatif ». Un autre type de jeûne consiste à manger normalement 4 à 5 jours dans la semaine et de manger seulement environ 25% des calories habituellement ingurgitées dans une journée pour les journées restantes de la semaine.
 
Le type de jeûne qui nous intéresse particulièrement dans cet article et celui qu’Olivier pratique, est celui avec une alimentation limitée dans le temps. Aussi appelé «16:8 ». Il consiste à ne rien manger pendant une période qui peut aller de 16 à 20 heures, pour ensuite manger normalement dans la période de temps où c’est permis. Par exemple, Olivier me mentionnait qu’il a le droit de manger seulement entre 12h et 20h. Il serait aussi possible de ne pas manger entre 10h et 18h. Le principe est simple et ce type de jeûne se dit plus permissif que les autres, l’une des raisons pourquoi il est si populaire. 
 

Risques

Chez certaines personnes une restriction calorique trop importante peut être dommageable pour la santé. Il est déconseillé de pratiquer le jeûne intermittent si :
 
- Vous êtes enceinte 
- Vous devez prendre des médicaments accompagnés d’aliments 
- Vous êtes diabétique
 
Certains effets secondaires peuvent également surgir :
 
- Rages de faim fréquentes 
- Irritabilité
- Diminution du métabolisme de base
- Mauvaise haleine 
- Hypoglycémie
 
C’est pour toutes ces raisons qu’un suivi rapproché avec un professionnel du domaine de la santé est recommandé.
 
Pour Olivier, le jeûne intermittent le rend plus confiant vis-à-vis sa santé et il dit se sentir en meilleur forme. Il dit ne pas faire le jeûne intermittent pour perde du poids, mais bien parce qu’il ressent réellement les bienfaits. Pour lui, la beauté de tout ça, c’est la simplicité de la chose. En effet, il s’agit simplement de manger ce que tu manges à l’habitude dans une plage horaire un peu plus stricte. 
 
Si vous avez envie de tenter l’expérience du jeûne intermittent, choisissez une plage horaire qui se marie bien à votre mode vie et emploi du temps. Par exemple, en choisissant le «16:8 », c’est à l’intérieur d’un 8 heures par jour où vous aurez le droit de manger (ex : 10h à 18h ou 12h à 20h). Notez bien qu’il vous faut manger la même quantité d’aliments que vous manger en temps normal en 24 heures, mais dans ce cas-ci, en 8 heures !
 

Il se peut aussi que vous ressentez quelques effets bénéfiques, comme par exemple :

 
- Plus d’énergie
- Meilleur sommeil
- Perte de poids
- Nettoyage de l’organisme
- Diminution du taux d’insuline 
 
En bref, il revient à chacun de trouver un type «d'alimentation» qui lui convient. Informez-vous, consultez vos professionnels de la santé et renseignez-vous sur un type de «régime» avant de vous y engagez. Une chose est certaine, dans toute la frénésie des régimes et des solutions «miracles» de perte de poids, toute l'équipe de la Sporthèque vous invite à trouver votre propre équilibre. 

Ajouter un commentaire

etoile.gif