Accueil»Capsules»Image corporelle chez les adolescents

Capsules santé

IMAGE CORPORELLE CHEZ LES ADOLESCENTS

Dominique Langlais

Ah les jeunes d’aujourd’hui, dans mon temps c’était pas comme ça… On marchait pour aller à l’école et on avait des oranges à Noël. Ils sont toujours sur leur maudit cellulaire et sur Facebook. Oui, mais…

Les jeunes d’aujourd’hui sont aussi obsédés par leur image corporelle et bien plus que vous pouvez le croire. À neuf ans, une fillette sur trois a déjà tenté de perdre du poids. La plupart des adolescentes, qu’elles soient minces ou rondelettes, vivent avec l’espoir de maigrir. Et comme l’adolescence est souvent associée à des comportements extrêmes, plusieurs se livrent à des pratiques qu’on pourrait qualifier de dangereuses, en essayant par exemple des régimes drastiques trouvés sur Internet ou encore en consommant des laxatifs, des brûleurs de gras et autre cocktail maison.

C’est un peu le contraire de ce que nous entendons habituellement. On voit souvent des reportages qui mettent en évidence le manque d’activité physique chez les jeunes, le surplus de poids et les problèmes de santé liés à cette prise de poids comme le diabète de type II. Je constate dans ma classe un nombre considérable d’adolescents(es) qui auraient avantage à faire plus de sport et à manger mieux. Mais je constate aussi que plusieurs adolescents s’alimentent de façon excessive, font de la musculation et prennent des compléments alimentaires ou encore veulent perdre plusieurs kilos en trois semaines, dans le seul but d’être beau. En optant pour des régimes draconiens, ils compromettent leur santé physique et mentale.

Homme et femme ont des comportements différents

Il est intéressant de comparer les comportements des adolescents à celui des adolescentes. Les filles se trouvent grosses ou laides et rêvent de ressembler à ces corps de rêve que nous pouvons voir presque partout où il y a de la publicité qui utilise une femme pour mettre en valeur un produit. Elles adoptent des régimes alimentaires drastiques pour devenir plus petites.

Du côté des gars c’est le contraire. Ils se trouvent trop petits et veulent ressembler aux types qu’on peut voir sur les couvertures de magazines de musculation. Ils vont opter pour des régimes riches en calories pour augmenter la masse et font usage de produits tels que les stimulants et la créatine.

L’image et les jeunes

L’image a une importance primordiale dans notre société qui est très axée sur la culture populaire. Elle l’est encore plus chez nos jeunes. Nous mettons beaucoup l’accent sur le corps, la beauté et la santé, le contrôle de ce corps, la maîtrise de soi.

Annie Aimé qui est Professeure de psychologie à l’Université du Québec en Outaouais s’intéresse à la problématique du poids et de l’image corporelle chez les jeunes de 8 à 12 ans. Marielle Ledoux de l’Université de Montréal s’intéresse au même phénomène et toutes deux constatent que cette insatisfaction corporelle s’installe très tôt chez les enfants.

On peut dire que les messages de santé publique qui pointent du doigt les obèses ont bien marché quand à 4 ans les enfants disent que ce n’est pas santé d’être gros et qu’à 5 ans ils savent comment perdre du poids. N’oubliez pas qu’ils vivent avec vous et que lorsque maman ou papa est au régime, ils enregistrent l’information et peuvent essayer d’imiter le comportement des adultes les plus influents pour eux.

Aux parents, je suis ici sans conseils face à cette situation. Les réflexions sur les dynamiques sortent de mon champ de compétence, et mon opinion peut valoir celle d’une autre personne. Enfin, je souhaite initier une réflexion et vous laisser en discuter dans votre entourage. C’est une situation qui peut s’avérer préoccupante et qui peut demander une réflexion de la part de chacun selon son style de vie et selon la personnalité de son enfant.

Bonne réflexion. 

 

 

 

Dominique Langlais

Enseignant d’anatomie humaine

Conférencier à la Sporthèque pour le programme de perte de poids

Instructeur de cours de spinning

Ajouter un commentaire

etoile.gif
SSL
© 2017, La Sporthèque
Simple Commerce