Accueil»Capsules»VIVRE GRAND - Quelques questions visant la qualité plus que la quantité de notre vie

Capsules santé

VIVRE GRAND - QUELQUES QUESTIONS VISANT LA QUALITé PLUS QUE LA QUANTITé DE NOTRE VIE

Joel Desrosiers

 

VIVRE GRAND - Quelques questions visant la qualité plus que la quantité de notre vie 

Je voudrais faire le tour de quelques questions, des questions à se poser régulièrement, peu importe où nous nous trouvons.

Effectivement, lorsque nous pensons à "  vivre grand  ", à nous  approprier une version améliorée de nous-mêmes, nous pensons davantage à la qualité de notre vie versus la quantité.

"L'important n'est pas le nombre d’années que nous vivons qui compte, mais plutôt la vie que nous avons vécue à l'intérieur de ces années."

Ces questions pourront nous  aider à prendre davantage la direction vers une qualité de notre vie, plutôt que de penser à la quantité de notre vie.

La première question est la suivante : "Parmi   les gens qui m'entourent et  que j'apprécie   qu'est-ce que je suis prêt à  faire?

En effet, nous avons tous perdu des gens qui nous étaient chers; membres de notre famille, amis, collègues. Il est important de réaliser que l'on n'a pas  d’énergie à dépenser  pour  garder de la colère envers ces personnes, et ce, peu importe la circonstance; oui, il est  normal de prendre du recul lorsque quelqu’un nous blesse, mais si nous sommes compétents à choisir les personnes qui nous entourent, alors pas de raison de pardonner éventuellement sachant que personne n’est parfait. D’accord ou pas avec ce que je viens d’écrire, nous pouvons nous entendre que de tenir de l’amertume envers des bons amis ou membres de la famille diminue notre qualité de vie.

Donc, l’énergie est plutôt de viser la réconciliation, de s’assumer de prendre nos responsabilités dans le conflit, ne  pas oublier, mais surtout  tourner la page.

Deuxième question est est-ce que je poursuis mes rêves ou objectifs ou je fige devant la peur?

Très commun d’abandonner des opportunités parce que nous disons que c’est impossible, nous manquons de temps, que nous n’avons pas les compétences nécessaires et une des plus importantes raisons, peur d’échouer. Pourtant, il est rare que les gens aillent jusqu’à exploiter leur plein potentiel; et d’autres démontrent qu’il n’y a pas grand-chose qui n’est pas réalisable si nous savons comment  nous  y prendre; et la première chose est   justement, de nous poser des questions sur nous-mêmes; donc, apprendre à bien nous connaître.

Nous pouvons dire que le courage est d’être conscient de nos craintes et par la suite, les affronter. S’exposer à nos craintes est LA façon de les vaincre; depuis quelques années, je me dis, je peux le faire, je veux le faire, j’ai les moyens de le faire, mais j’ai peur de le faire, cependant JE LE FAIS !  Très différent que  de se dire, j’ai essayé réussi ou non, j’ai l’heure juste, au lieu  de se dire, j’aurais dû l’essayer au moins. Justement,  le chemin d’y arriver ne donne pas l’occasion d’atteindre l’objectif comme nous le voulions à 100 %, mais les compétences que nous nos sommes appropriées en chemin, nous permettront d’atteindre d’autres objectifs ou le même, mais autrement.

Troisième question : Est-ce que je fais quelque chose de significatif ou des choses significatives?

Certainement, nous pouvons travailler fort, mais sans nous  rendre à un endroit précis;  justement, il y a une expression qui dit : " : tout faire rapidement mais arriver  nulle part ». Donc, est-ce le cas? ou ce que je fais a un lien direct à me rendre où je veux aller ou à réaliser ce qui est important pour moi?

Si nous prenions le temps de faire l’inventaire des efforts mis sur des tâches qui n’ont pas vraiment de signification importante, nous serions surpris de la quantité. Si ce que nous faisons est quelque chose de significatif, alors le résultat sera inversement proportionnel à la réussite et à l’exemple que nous donnerons autour de nous.

Parfois, je fais l’exercice de m’imaginer que j’aurais dû faire quelque chose, que je suis parvenu à revenir dans le passé et, profiter d’une 2e chance, donc, je le fais cette fois !

Finalement, qu’est-ce que je fais pour vivre avec passion, énergie, et en santé?

Si on néglige notre santé, nous perdons beaucoup de qualité de vie et, de quantité d’ailleurs de la vie. Si nous ne sommes pas passionnés, nous fonctionnons plutôt comme un robot à faire ce qu’on nous impose de faire, nous diminuons grandement notre  qualité de vie.  si nous ne mettons pas d’énergie à accomplir nos tâches, réaliser nos objectifs, nous allons souvent abandonner, donc, manquer beaucoup d’opportunité;  le moral en sera affecté et aussi, la qualité de vie 

Si vous êtes quelqu’un qui fait le contraire de ce qui est écrit dans ce paragraphe, alors tapez-vous sur le dos, et continuez pour ne jamais lâcher…de façon illustrée,  « On programme ce mode de vie et, pesons sur ENTER ».


Joël Desrosiers détient un Baccalauréat en science de l’activité physique de l’université de Sherbrooke avec une concentration en pédagogie. Il lui fera grand plaisir de vous aider à attendre vos objectifs en vous faisant bénéficier de ses connaissances scientifiques en entrainement et en santé.

 

 

Ajouter un commentaire

cercle.gif
SSL
© 2017, La Sporthèque
Simple Commerce