Capsules santé

C’EST PEUT-êTRE LA FAUTE DE VOS TALONS HAUTS!

Julie Salvas

C’est peut-être la faute de vos talons hauts! 

Chronique de votre physiothérapeute par Julie Salvas, Pht 
 
Les chaussures à talons hauts font partie du quotidien de nombreuses femmes à travers le monde. Portées occasionnellement ou quotidiennement, elles existent sous toutes les formes, tailles et hauteurs. Cependant, elles peuvent avoir des répercussions sur la santé physique et il est important de les porter avec parcimonie.
 

Les effets des talons hauts sur la santé physique : ce qu’il faut savoir

 
De nombreuses études scientifiques démontrent que le port de talons hauts pourrait augmenter le risque de blessures et de douleurs. Cependant, aucune étude ne fait de lien direct entre une catégorie de blessure et ce type de chaussures (du genre « si vous portez des talons hauts, vous aurez forcément mal au dos »). Il importe également de souligner que l’incidence des talons hauts sur la santé physique dépend de chaque individu.
 
L’utilisation de ces chaussures ne provoquera pas forcément de la douleur. Cependant, elle peut accentuer, voire aggraver un problème existant. Par exemple, une personne souffrant de douleurs lombaires en position debout risquera de ressentir plus de douleurs si elle porte des talons hauts. 
 
Les répercussions connues des talons hauts 
 
Même si aucun lien direct n’existe entre l’utilisation de chaussures à talons hauts et une catégorie de blessures en particulier, certaines incidences sur l’équilibre, la posture ou encore la coordination sont bien connues et doivent être prises en considération. 

L’équilibre 

Les chaussures à talons hauts, en particulier à talons fins, causent une diminution de l’équilibre et de la stabilité. Le risque d’entorse (cheville) est donc plus important, particulièrement lorsqu’il s’agit de franchir un obstacle (une marche, un trottoir, etc.). La souplesse On observe que le port de talons hauts entraîne plusieurs rétractions musculaires. Entre autres, la rétraction des mollets et des tendons d’Achille est la plus documentée. Cela peut diminuer l’amplitude de la cheville. 

La coordination

 
Marcher avec des chaussures à talons hauts n’est pas naturel pour le corps. La coordination musculaire s’en trouve modifiée, ce qui peut avoir des répercussions sur les genoux, les hanches, le tronc ou encore le cou. De plus, comme cette façon de marcher est différente, elle accroît la fatigue musculaire. Il est d’ailleurs intéressant de souligner que l’effort physique s’intensifie lorsque vous marchez avec des talons hauts (la consommation d’oxygène et le rythme cardiaque augmentent).
 

La posture

 
La posture en ressent également les contrecoups. On observe que la tête est plus en avant, le dos est plus creusé (lordose lombaire) et le bassin est basculé vers l’avant (antéversion du bassin). Ce changement postural implique aussi une compression du tronc.
 

Le pied

 
Bien qu’ils ne soient pas toujours bien connus, les effets de ce type de chaussures sur la santé de vos pieds peuvent être importants. La rigidité, la hauteur du talon et la compression à l’avant de la chaussure peuvent causer l’hallux valgus (oignon). Dans ce cas, la base du gros orteil dévie vers le deuxième orteil, entraînant une déformation de l’avant-pied. Concernant cette problématique, il a été démontré que même un talon d’aussi peu que 2,5 cm de hauteur entraîne des effets visibles.
 

Talons hauts : bonnes pratiques et exercices

 
Que vous portiez vos talons hauts occasionnellement ou quotidiennement, voici quelques conseils pour diminuer le risque de blessures et de douleurs.
 

Écoutez votre corps

 
Il est important de bien écouter son corps et de rester attentif aux signaux de douleur inhabituels. Si le port de talons hauts vous cause une douleur ou accentue une douleur existante en position debout, il est possible que vos chaussures ne soient pas adaptées à votre condition. Il est donc recommandé d’en diminuer progressivement l’utilisation.
 

Ne changez pas vos habitudes du jour au lendemain

 
Si vous décidez d’arrêter de porter des talons et que vous en portiez depuis longtemps, il n’est pas recommandé de commencer directement à marcher à plat. Diminuez progressivement la taille de vos talons ainsi que la fréquence à laquelle vous les portez. Si le port de talon peut avoir une incidence sur le risque de blessures, le fait d’arrêter brusquement d’en porter alors que vous en aviez l’habitude peut aussi avoir des répercussions. Votre corps s’étant adapté à ce type de chaussure, il doit réapprendre à marcher et à se mouvoir différemment.
 

Utilisez la bonne chaussure

 
Si vous souhaitez continuer de porter des talons hauts, il est important de choisir une chaussure de qualité et de ne la porter qu’occasionnellement. Privilégiez des chaussures à talons larges et peu hauts (moins de 5 cm), flexibles et idéalement fermées pour maintenir vos chevilles.
 

Pendant la grossesse et l’adolescence ?

 
Puisque la grossesse augmente naturellement la courbure lombaire et altère l’équilibre de la femme, le port de talons hauts est alors fortement déconseillé. Par ailleurs, plusieurs experts croient que les changements mécaniques liés au port des talons hauts pendant l’adolescence persistent à l’âge adulte. Ainsi, il est important de réfléchir aux conséquences de vos chaussures, même pendant la jeunesse.
 

Faites des exercices régulièrement

 
Des exercices bien ciblés peuvent limiter certains des effets des talons hauts. Ces exercices doivent être effectués aussi souvent que vous portez ce type de chaussures. Plus vous les portez, plus vous devrez faire ces exercices régulièrement au cours de votre journée. Votre physiothérapeute local peut vous aider à remédier aux douleurs causées par le port de talons hauts. N’hésitez pas à le consulter.
 
Référence : OPPQ

Ajouter un commentaire

etoile.gif